L’importance des panneaux amovibles acoustiques dans un espace de travail

L’aménagement des bureaux dans une entreprise doit favoriser avant tout le confort, pour engendrer de meilleures performances chez les salariés. Actuellement, bon nombre de société utilisent le système d’open space ou espace de travail ouvert, dans le but de créer une dynamique agréable sur le lieu de travail, et favoriser la concentration. Pour ce faire, les sociétés installent des cloisons amovibles aux multiples fonctionnalités.

Utilité des cloisons amovibles

Il est important d’installer et introduire des panneaux amovibles acoustiques dans les lieux de travail ouvert afin de diminuer les nuisances sonores. Ils protègent les utilisateurs de tous les bruits dérangeants. Selon une étude établie, le bruit est source de stress, de fatigue et d’erreur, surtout en milieu tertiaire. A cet effet, il convient d’installer un panneau acoustique dans le lieu de travail pour prévenir ces effets négatifs. panneau 1

Ils permettent également de préserver la luminosité de la pièce, tout en offrant un cadre esthétique aux locaux. Par ailleurs, ils s’adaptent aussi bien aux petits espaces qu’aux grands et exigus. De même en fonction des besoins provisoires ou pérennes, il est possible de réaménager l’espace à sa guise, grâce à une mise en œuvre rapide, et une installation modulable. Il est aussi important de respecter la vie privée de tous les collaborateurs, et de donner à chacun la possibilité d’accroître sa concentration au travail, pour atteindre plus efficacement les objectifs de la société.

Les différents types de cloisons amovibles

Le panneau amovible acoustique présente de nombreuses catégories. Il existe des modèles qui peuvent isoler des sons jusqu’à 50 décibels. Ce panneau est de 96 mm avec une ossature tubulaire en aluminium. La finition est composée de couvre-joints en aluminium laqué. D’autres fabricants proposent également des panneaux avec des espaces de rangement, pour optimiser l’espace. Certains panneaux sont en effet dotés de fixations pour pouvoir placer des bacs à papier.

Il est également possible de personnaliser ces cloisons, en y imprimant des photos ou des motifs par exemple, pour renforcer le côté esthétique, et surtout en fonction de l’activité de la société. Il y a le choix entre les cloisons pleines, qui sont idéales pour les espaces nécessitant plus de confidentialité comme les bureaux de direction, les salles de réunions… et les cloisons semi-vitrées, pour partager des espaces de travails comme les bureaux fermés, partagés ou individuels.

Des cloisons avec des stores sont tout aussi disponibles, si l’on désire augmenter l’intimité et la confidentialité d’un espace, notamment pour les zones de stockage.

Aménager son espace de travail

Du choix du mobilier à l’installation des bureaux, les entreprises soignent leur espace de travail. Chaise, fauteuil, rangement moderne ou cloison colorée, tout est réalisable pour réussir son architecture intérieure. Nous allons nous concentrer sur l’importance de l’aspect du lieu de travail pour l’entreprise et les salariés.

Les aménageurs spécialisés dans l’espace de travail

Ces aménageurs ou « space planners » ne sont en principe pas les initiateurs de l’idée de l’aménagement espace de travail, mais lorsque la décision est prise par la Direction de l’entreprise, ils sont sollicités pour participer à sa réalisation et en définir les contours réels. La tendance actuelle en termes d’aménagement de bureau reste à l’ouverture en « open space ». Les « spaces planners » encouragent les dirigeants de la société dans l’idée que les « open space » et autres bureaux partagés sont aujourd’hui la meilleure option.

Leur expertise en fait des acteurs crédibles auxquels l’agencement des bureaux, les choix concernant leur taille, l’endroit où vont être installées les cloisons sont souvent confiés. L’implication de ces aménageurs est en effet essentielle et s’ils n’influent pas sur la décision initiale, prise par la Direction, leur rôle de conseil est strictement valorisé une fois le projet lancé. La manière dont les « space planners » appréhendent ce que doit être l’espace de travail idéal est ainsi relayée dans les conseils qu’ils donnent.

Les caractéristiques d’un bureau bien aménagé

Dans un grand nombre de cas, l’aménagement de l’espace de travail est à l’initiative de l’entreprise. C’est elle qui impose en pespace travail 2remier ses choix, soit par souci de rationalité et d’efficacité, soit par souci de son image de marque, ou encore les deux.

De façon globale, l’entreprise décide de l’aménagement de ses locaux en opérant plusieurs choix tels que le type d’espaces, le positionnement des bureaux, et les aménagements des bureaux. Par exemple, pour le mobilier, la société peut choisir entre un modèle classique, moderne, design, identique ou non dans tous les bureaux.

Les matériaux utilisés peuvent être en aluminium, en acier, ou bien en bois. Le revêtement des sols et des murs peuvent être peints avec des différentes couleurs vives ou pastel, et ornés avec des décorations murales.

En bureautique, il faut étudier le type d’ordinateur, d’écran, équipements divers utilisés. Comme éclairage, l’entreprise peut avoir recours à la lampe, au néon, ou à l’halogène. D’autres matériaux comme le double vitrage, le type de porte, les cloisons peuvent être également analysés. Tous ces points sont aussi bien abordés si les espaces de travail sont cloisonnés ou ouverts.

Un certain nombre de règles et de normes d’hygiène et de sécurité doivent être suivies selon le type d’espace choisi. Certaines sociétés impliquent les salariés dans la conception de leurs bureaux en leur permettant notamment de choisir leur mobilier. Dans ce cas, l’aménagement de l’espace de travail devient un élément stratégique de management pouvant constituer une source supplémentaire de motivation et de bien-être des salariés et avoir à terme des conséquences positives pour l’entreprise.

Pour conclure, nous pouvons dire que l’aménagement tertiaire, dans sa globalité, contribue à renforcer l’image que l’entreprise souhaite donner d’elle à ses salariés. Plus le choix est laissé à ces derniers, plus la notion d’estime de soi est respectée.