#Etude : imprimantes et poubelles, matériels à risques majeurs pour les entreprises !

Les résultats ont été obtenus après une étude* menée au cours du mois de janvier à travers l’hexagone, auprès d’un panel de 864 salariés. Cette enquête a analysé le comportement des français face aux poubelles de leur entreprise.

S’équiper d’un destructeur de documents est indispensable !

Après lecture de l’étude, 2 chiffres à retenir !

30% des failles de sécurité sont le résultat d’une négligence d’employés ou de prestataires.

55% des entreprises ne sensibilisent pas leurs salariés à la protection des données papiers.

 

Autres résultats à noter

  • Seulement 60% des poubelles d’entreprise sont vidées 1 fois par jour
  • 25% des salariés reconnaissent oublier parfois leurs documents à l’imprimante
  • 1 salariés sur 3 seulement a conscience de mettre son entreprise en danger en jetant ses documents directement à la poubelle
  • 8 documents sur 10 présents dans une poubelle d’entreprise sont confidentiels
  • 7% des salariés seulement pensent que leur poubelle est fouillée

 

Que dit la loi ?

Article 226-22 du Code pénal

« Le fait, par toute personne qui a recueilli, à l’occasion de leur enregistrement, de leur classement, de leur transmission ou d’une autre forme de traitement, des données à caractère personnel dont la divulgation aurait pour effet de porter atteinte à la considération de l’intéressé ou à l’intimité de sa vie privée, de porter, sans autorisation de l’intéressé, ces données à la connaissance d’un tiers qui n’a pas qualité pour les recevoir est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 300 000 Euros d’amende. »

 

RGPD, Règlement Général européen sur la Protection des Données

Ce dernier concerne la protection des données personnelles dans l’Union Européenne. Celui-ci définit un cadre strict à la collecte, au traitement et à la gestion des informations privées.
Désormais, les établissements publics et les entreprises doivent intégrer la protection des données et des documents confidentiels dans la conception et l’organisation de leurs systèmes
d’information sous peine de se voir infliger une lourde amende.

 

Vous souhaitez un devis ? Des conseils ? Notre équipe KOBRA est à votre écoute ! Gratuitement et sans engagement !

N’hésitez pas à nous contacter en remplissant notre formulaire spécial destructeur de documents !

*Source : Magazine Info Bureau Mag

Affaire Kerviel

kerviel-societe-generale-plainte-1L’ancien tradeur devra verser un million de dommages et intérêts à la banque. Mais la cour d’appel de Versailles pointe la défaillance des contrôles de sécurité. Retour sur cette affaire, qui révèle toute l’importance de s’équiper d’un destructeur de documents haute sécurité.

Dans le cadre de l’affaire Kerviel, en mai 2008, l’enquête révèle qu’un rapport fiscal à 2 milliards d’euros portant préjudice à la Société Générale, aurait été enterré par le parquet de Paris. Il s’agit d’un « document de travail » à 2,197 milliards d’euros.

Les avocats de la banque ont entretenu des liens étroits avec certains membres du parquet de Paris pendant l’enquête sur l’affaire Kerviel… De plus, le document soulève une question importante qui, à l’époque, n’a pas été examiné par la justice.

Une question donc à un peu plus de 2 milliards d’euros, soit la somme du coup de pouce fiscal dont a profité la Société Générale en 2008. Grâce à la loi sur le crédit d’impôt, la banque a déduit de sa déclaration fiscale une partie des « pertes exceptionnelles » occasionnées, selon elle, par l’affaire Kerviel.

Le rapport de 25 pages a été reconstitué après avoir été passé au destructeur de documents

Cédric Bourgeois, assistant spécialisé au sein de la section financière, était alors chargé de suivre les développements de l’enquête et d’en rendre compte à sa hiérarchie. L240.1e 14 mai 2008, il rédige donc ce « document de travail ». Sans disculper Jérôme Kerviel de ses responsabilités, il juge, à plusieurs reprises, « peu plausible » la défense de la banque, qui elle, assure qu’elle ignorait l’intégralité des  agissements de son ancien trader.

C’est dans la dernière partie de son rapport (intitulée « Les questions soulevées par le comportement de la partie civile ») qu’il fait la lumière sur le nœud fiscal à 2,197 milliards d’euros. Toujours d’après l’expert, le parquet aurait dû saisir le fisc, citation : « La Société Générale apparaît très  intéressée à faire reconnaître l’existence d’une fraude complexe sous peine de devoir rembourser son crédit d’impôt. »

Des réunions discrètes entre les avocats de la banque et le magistrat… 

Selon lui, il est nécessaire que sa hiérarchie saisisse l’administration fiscale pour vérifier la légalité de toute cette opération. Pourtant, la préconisation figure en caractère gras sur le document, mais elle ne sera pas suivie. Le chef de la section financière, Jean-Michel Aldebert, plutôt que de se rapprocher du fisc, va traiter ce point directement avec les avocats de la Société Générale. Selon différentes sources, fin mai 2008, le rapport a ainsi fait l’objet de plusieurs réunions discrètes entre les avocats de la banque et le magistrat.

Est-ce là que les participants « évacuent » le risque pour la banque de devoir rembourser à l’Etat les 2.197 milliards d’euros ?

A ce jour, il est impossible de l’affirmer. Seule certitude > c’est en 2010, soit deux ans plus tard et après la condamnation de Jérôme Kerviel, que l’existence de cette déduction fiscale apparaît dans la presse et dans le débat public. Jean-Michel Aldebert dirigeait la section financière du parquet de Paris lors de l’affaire Kerviel.

S’équiper d’un destructeur de documents afin d’éviter tous risques de fuites d’informations confidentielles

L’enquête a révélé que « Les magistrats étaient sous la coupe des avocats de la Société Générale ». Quant à Cédric Bourgeois, sollicité à plusieurs reprises, il assure, par la voix de son avocat, être soumis à « un secret professionnel absolu et illimité dans le temps », ce qui l’empêche aujourd’hui d’apporter  davantage de précisions.

Un « secret » qu’ont également invoqué plusieurs autres membres du parquet à l’époque. Cette affaire fait toute la lumière sur l’importance de s’équiper d’un destructeur de documents professionnel Kobra, afin d’écarter tous risques d’espionnages économiques et industriels.

Source : 20 minutesGamme-Kobra> N’hésitez pas à demander votre devis pour un destructeur de documents professionnel Kobra.

Joyeux Blog-Anniversaire TERFACE !

Voilà déjà 2 ans que le blog existe ! Quels sont les sujets abordés ? Petit tour d’horizon de ces deux dernières années…

Le blog de Terface késakô ?

Celui-ci a été créé afin de vous tenir informer sur l’ensemble de l’actualité de la société Terface ainsi que sur ses différentes gammes de produits.

Les destructeurs de documents Kobra :anniv blog

  • Actualités sur la destruction de documents
  • Informations sur la destruction de papier
  • Les professions particulièrement concernées par la destruction de documents

La reliure de documents Unibind

La perforeliure GBC

La plastification GBC

L’actualité des produits, mais pas que…

En plus de l’actualité sur l’ensemble des gammes de produits, le blog traite également de l’actualité issue de différents sujets :

  • Les réseaux sociaux
  • Les salons et les congrès auxquels Terface participe
  • Les événements marquants de la société
  • Les parutions Presse
  • Les vidéos sur la chaîne YouTube, « TERFACE TV »

Le blog de Terface en 3 mots et quelques chiffres c’est :

  • La longévité ! 24 mois d’existence
  • La diversité ! Plus d’une dizaine de sujets différents abordés
  • La quantité ! Une quarantaine d’articles publiés

Pour en savoir plus sur les destructeurs de documents Kobra et les machines à relier Unibind, c’est par ici !

TERFACE et Praeferentia-Corefrance annoncent leur partenariat exclusif

Terface et Praeferentia s’associent pour un partenariat inédit, qui permet de proposer la gamme des destructeurs de documents professionnels Kobra, ainsi que le reconnu système de reliure Unibind aux adhérents d’un réseau d’achat Praeferentia à des conditions exceptionnelles.

La puissance d’achat et la parfaite connaissance des besoins de la profession de Praeferentia, combinées à l’expertise de Terface offrent aux avocats de France :

  • Une gamme de produits de grande qualité, entièrement fabriqués en Europe dans des usines certifiées.
  • Un rapport qualité-prix exceptionnel, Terface étant l’importateur direct sans intermédiaire des marques Unibind et Kobra.
  • Une équipe d’assistants de clientèle aptes à répondre, sur simple appel téléphonique, à vos interrogations et à vous apporter le conseil dont vous avez besoin.
  • Des conseillers commerciaux exclusifs disponibles pour se rendre dans votre cabinet afin d’analyser des problématiques plus importantes et réaliser une présentation ou une démonstration des produits.
  • Une plate-forme logistique performante pour une livraison en 24 heures partout en France.

Pour découvrir la sélection de produits réalisée par Praeferenciac’est par ici.

Image1

Nouvelle gamme de destructeurs de documents : Kobra Essentiels

Distributeur exclusif de la marque Kobra en France, Terface présente sa nouvelle gamme de destructeurs de documents Kobra « Essentiels ». Lumière sur ces broyeurs de papier dernière génération.

300.2

Broyeur de documents Kobra 300.2

Kobra innove sans cesse afin de toujours mieux répondre aux attentes de ses clients, de la destruction massive centralisée à la destruction individuelle de bureau, la marque couvre de larges besoins.

La déjà conséquente offre Kobra se complète avec la gamme « Essentiels », robuste et fiable offrant l’assurance d’un excellent rapport prix / performance.

Ce positionnement n’enlevant rien de la qualité des composants introduits dans les broyeurs de documents Kobra, seules les fonctions dites de confort sont supprimées, comme le détecteur de métal ou bien encore l’écran tactile.

Caractéristiques des déchiqueteurs de papier

240.1

Broyeur de papier Kobra 240.1

Ces broyeuses de documents Kobra sont déclinées en 4 catégories, eux-mêmes existant en 4 modèles :

Tous ces déchiqueteurs de papier Kobra démarrent au niveau de sécurité P2 et vont jusqu’au niveau P6.

De plus, leur capacité s’étend de 40 litres à 135 litres.

zoom-voyants

Voyants lumineux sur le panneau de contrôle du destructeur

Bien qu’à prix réduit, cette gamme très complète de broyeurs papier reprend les éléments qui confèrent la qualité indiscutable de la marque Kobra, dont la réputation n’est plus à faire :

  • Transmission Super Potential Power System, chaîne et engrenage en acier pour une longévité exceptionnelle.
  • Energy Smart, consommation nulle en mode veille pour la protection de la planète.
  • Retour automatique, garantie 100 % anti bourrage.
  • Moteur fonction 24 heures, pas de surchauffe durant les opérations de destruction.

Enfin, ces destructeurs de documents bénéficient d’une garantie de 30 ans sur le bloc de coupe (hormis les modèles haute sécurité, 2 ans seulement).

Kobra, une marque de qualité

SIMBOLO-KOBRALes produits Kobra sont fabriqués en Italie à partir de composant européen, avec une gamme de plus de 70 modèles vendus dans une centaine de pays Kobra est l’une des plus importantes marques de broyeurs de document au monde.

Terface se positionne comme vendeur direct, sans intermédiaire, afin d’offrir la meilleure expertise possible. Son objectif premier : la qualité adaptée aux besoins de chaque client et cela avec un niveau de service irréprochable.

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette nouvelle gamme de broyeuses papier Kobra c’est par ici !