Affaire Kerviel

kerviel-societe-generale-plainte-1L’ancien tradeur devra verser un million de dommages et intérêts à la banque. Mais la cour d’appel de Versailles pointe la défaillance des contrôles de sécurité. Retour sur cette affaire, qui révèle toute l’importance de s’équiper d’un destructeur de documents haute sécurité.

Dans le cadre de l’affaire Kerviel, en mai 2008, l’enquête révèle qu’un rapport fiscal à 2 milliards d’euros portant préjudice à la Société Générale, aurait été enterré par le parquet de Paris. Il s’agit d’un « document de travail » à 2,197 milliards d’euros.

Les avocats de la banque ont entretenu des liens étroits avec certains membres du parquet de Paris pendant l’enquête sur l’affaire Kerviel… De plus, le document soulève une question importante qui, à l’époque, n’a pas été examiné par la justice.

Une question donc à un peu plus de 2 milliards d’euros, soit la somme du coup de pouce fiscal dont a profité la Société Générale en 2008. Grâce à la loi sur le crédit d’impôt, la banque a déduit de sa déclaration fiscale une partie des « pertes exceptionnelles » occasionnées, selon elle, par l’affaire Kerviel.

Le rapport de 25 pages a été reconstitué après avoir été passé au destructeur de documents

Cédric Bourgeois, assistant spécialisé au sein de la section financière, était alors chargé de suivre les développements de l’enquête et d’en rendre compte à sa hiérarchie. L240.1e 14 mai 2008, il rédige donc ce « document de travail ». Sans disculper Jérôme Kerviel de ses responsabilités, il juge, à plusieurs reprises, « peu plausible » la défense de la banque, qui elle, assure qu’elle ignorait l’intégralité des  agissements de son ancien trader.

C’est dans la dernière partie de son rapport (intitulée « Les questions soulevées par le comportement de la partie civile ») qu’il fait la lumière sur le nœud fiscal à 2,197 milliards d’euros. Toujours d’après l’expert, le parquet aurait dû saisir le fisc, citation : « La Société Générale apparaît très  intéressée à faire reconnaître l’existence d’une fraude complexe sous peine de devoir rembourser son crédit d’impôt. »

Des réunions discrètes entre les avocats de la banque et le magistrat… 

Selon lui, il est nécessaire que sa hiérarchie saisisse l’administration fiscale pour vérifier la légalité de toute cette opération. Pourtant, la préconisation figure en caractère gras sur le document, mais elle ne sera pas suivie. Le chef de la section financière, Jean-Michel Aldebert, plutôt que de se rapprocher du fisc, va traiter ce point directement avec les avocats de la Société Générale. Selon différentes sources, fin mai 2008, le rapport a ainsi fait l’objet de plusieurs réunions discrètes entre les avocats de la banque et le magistrat.

Est-ce là que les participants « évacuent » le risque pour la banque de devoir rembourser à l’Etat les 2.197 milliards d’euros ?

A ce jour, il est impossible de l’affirmer. Seule certitude > c’est en 2010, soit deux ans plus tard et après la condamnation de Jérôme Kerviel, que l’existence de cette déduction fiscale apparaît dans la presse et dans le débat public. Jean-Michel Aldebert dirigeait la section financière du parquet de Paris lors de l’affaire Kerviel.

S’équiper d’un destructeur de documents afin d’éviter tous risques de fuites d’informations confidentielles

L’enquête a révélé que « Les magistrats étaient sous la coupe des avocats de la Société Générale ». Quant à Cédric Bourgeois, sollicité à plusieurs reprises, il assure, par la voix de son avocat, être soumis à « un secret professionnel absolu et illimité dans le temps », ce qui l’empêche aujourd’hui d’apporter  davantage de précisions.

Un « secret » qu’ont également invoqué plusieurs autres membres du parquet à l’époque. Cette affaire fait toute la lumière sur l’importance de s’équiper d’un destructeur de documents professionnel Kobra, afin d’écarter tous risques d’espionnages économiques et industriels.

Source : 20 minutesGamme-Kobra> N’hésitez pas à demander votre devis pour un destructeur de documents professionnel Kobra.

Expoprotection, le salon de la prévention et de la gestion des risques – Edition 2016

Tous les deux ans à Paris, Expoprotection rassemble les meilleurs spécialistes internationaux, les équipements et solutions les plus innovants de la prévention et de la gestion des risques. Comme à l’accoutumée, Terface était de la partie afin de présenter sa gamme de destructeurs de documents professionnels Kobra. Retour en images sur l’événement.

mailing

A chaque édition d’Expoprotection sont présentés les derniers produits et les meilleures solutions pour prévenir les risques de fraude, d’intrusion, d’incendie et de malveillance. Unique en France, le salon est structuré autour de deux zones thématiques :

  • Lutte contre la malveillance (sécurité de l’information, assurance, géolocalisation, anti-terrorisme….)
  • Lutte contre l’incendie (alarme, détection incendie, ventilation, aspiration, désenfumage…)

Chiffres clés

  • 700 exposants
  • 25 000 visiteurs
  • 3 jours de networking
  • 120 conférences et ateliers
  • 300 innovations

Et Terface dans tout ça ?

Une nouvelle fois, Terface a profité de cette manifestation pour présenter, auprès de professionnels du secteur de la sécurité, l’efficacité et la pertinence de ses solutions en matière de destruction de documents confidentiels.

Vous n’avez pas pu vous rendre au salon ?

N’hésitez pas à demander votre devis gratuitement et sans engagement pour un broyeur papier Kobra !

Nouveauté : destructeur de documents professionnel à chargeur automatique : Kobra AF1.

Ce destructeur de documents automatique de dernière génération est très performant, il détruit seul 300 feuilles au rythme de 37 feuilles à la minute dans un grand réceptacle de 135 l. Ces caractéristiques de haut niveau lui garantissent un niveau de productivité inégalé dans la catégorie.

AF2

Pour l’utilisateur qui n’a plus qu’à déposer son paquet de feuilles dans le broyeur papier Kobra AF.1 et fermer le capot (verrouillage par code), le gain de temps est considérable. Sans oublier la facilité d’utilisation ainsi que le confort procuré.

Grâce au destructeur de papier AF.1, la marque Kobra est le premier constructeur à proposer un destructeur automatique capable de répondre aux besoins de clients à la recherche d’une machine professionnelle vraiment efficace.

Quels sont les équipements de l’AF.1 ?

De plus le broyeur Kobra automatique AF1 reprend les caractéristiques qui font la spécificité des destructeurs de documents Kobra, à savoir :AF1-ROW retail

  • Energy Smart : pour une consommation nulle en mode veille.
  • Retour automatique : 100 % anti-bourrage
  • Moteur service en continu : pas de surchauffe pendant les opérations de destruction
  • Super Potential Power System : transmission haute résistance par chaîne et engrenages en acier traité, avec lames en acier au carbone trempé pour une longévité exceptionnelle
  • Eco-Oil Less : ne nécessite pas de lubrification

Enfin, les déchiqueteuses papier Kobra, conçues pour une longévité exceptionnelle, bénéficient d’une garantie à vie sur le bloc de coupe, et de 3 ans sur la machine.

Les produits Kobra sont fabriqués en Italie à partir de composant européen, avec une gamme de plus de 90 modèles vendus dans une centaine de pays. Kobra est l’une des plus importantes marques de destructeurs de document au monde.

Si vous souhaitez un devis ou de plus amples renseignements sur les destructeurs de documents Kobra, n’hésitez pas à nous contacter !

Rouleau Id Guard

Une protection simple, pratique et efficace des informations confidentielles. Appuyez, couvrez, masquez c’est fait ! Protégez-vous contre l’usurpation d’identité et l’espionnage économique !

rouleau-effaceur

Qu’est-ce que la fraude identitaire ?

Votre identité et vos informations personnelles n’ont pas de prix. Si vous ne possédez pas le budget pour vous équiper d’un destructeur de documents Kobra, le rouleau peut être une alternative. Lorsque les informations personnelles d’une personne sont utilisées par une autre sans son consentement pour obtenir un crédit, des produits ou des services de manière frauduleuse, on parle de fraude identitaire.

9 raisons de s’équiper d’un rouleau encreur de protection Id Guard

shema

  1. Le moyen simple, pratique et efficace de protéger vos données à la maison et/ou au bureau.
  2. Application rapide et propre du rouleau sur le texte pour masquer les informations.
  3. Rouleau encreur de protection d’identité, de la vie privée et des données.
  4. Rouleau encreur à motif unique, conçu spécialement pour masquer le texte imprimé.
  5. Masque les adresses sur la plupart des emballages et les informations  confidentielles sur les documents.
  6. Écologique, il dissimule les informations privées et se recycle.
  7. Capuchon rétractable pour plus de propreté et pour faciliter le rangement.
  8. Utilisation pour droitier et gaucher.
  9. Recharges disponibles.

4 étapes pour le fonctionnement du rouleau 

  1. Faites-le glisser sur les informations que vous souhaitez masquer. Son motif exclusif cache le texte qu’il recouvre.id-guard-vue-dessus
  2. Idéal sur les surfaces irrégulières et incurvées car le rouleau applicateur peut imprimer de l’encre sur des surfaces telles que les boîtes en carton ondulé. Il épouse facilement la forme des conteneurs arrondis tels que les tubes postaux et les tubes de médicaments.
  3. Comme le rouleau est petit, il se range facilement dans le tiroir d’un bureau. La tête de l’applicateur se déploie et se rétracte par simple pression sur un bouton, afin d’éviter un encrage accidentel entre deux utilisations.
  4. Quand le moment est venu de remplacer la cartouche, le boîtier principal s’ouvre facilement pour y déposer la nouvelle cartouche.

Réalisez votre devis en ligne pour le rouleau encreur de protection, depuis votre compte client Terface : c’est simple, rapide et sans engagement !

Congrès des Notaires de France 2016 : TERFACE était au rendez-vous !

Terface a participé à la 112ème édition du Congrès des Notaires de France, qui s’est déroulée à Nantes. Retour en images !

Du 5 au 8 juin 2016, le parc des expositions de Nantes a accueilli le Congrès des Notaires.

Cette manifestation a été l’occasion pour Terface de présenter :Kobra AF1-96dpi detoure

Pas loin de  5 000 congressistes s’étaient donné rendez-vous en terre notariale. 

Le Congrès a souri à Terface, en dépit d’un environnement général maussade

Une nouvelle fois, cet événement a été l’occasion pour Terface d’entretenir sa relation privilégiée avec la profession notariale.

Ce congrès a offert l’opportunité à Terface de développer de nouveaux partenariats Kobra et Unibind.  vue stand

A titre d’information, la prochaine édition du Congrès des Notaires se déroulera à Lille du 17 au 20 septembre 2017.

N’hésitez pas à nous contacter pour toutes demandes d’informations ou devis pour broyeur papier Kobra ou machines à relier Unibind.

Comment bien choisir son broyeur papier ?

Après avoir vu les 4 critères décisifs pour bien choisir son destructeur de documents, lumière sur les autres caractéristiques à prendre en compte.

Afin de faire le meilleur choix dans votre destructeur de papier, vous devez veiller à respecter certains critères.

3 problèmes apparaîtront si le dispositif de déchiqueteuse papier choisi n’est pas adapté :

  • Pannes rapides et récurrentes, bourrages fréquents, corbeille pleine que personne ne vide
  • Le destructeur sera alors de moins en moins utilisé et votre investissement sera devenu inutile
  • L’utilisateur final s’en détournera définitivement et jettera ses documents sensibles à la corbeille, comme il le faisait jusqu’à présent : la confidentialité ne sera alors plus assurée.

7 critères à prendre en compte lors du choix d’un broyeur papier :

  • La capacité de destruction en nombre de feuilles 80 g
  • Le type de coupe : croisée ou droite
  • Le niveau de sécurité
  • La capacité du bac
  • L’origine du produit
  • Le prix : se méfier des produits bon marché ; un destructeur pour durer dans le temps et remplir sa mission, doit être bien conçu, fabriqué avec des composants de qualité : acier, moteur, transmission…
  • Les options (cf tableau ci-dessous)

Tableau picto-DK

4 critères décisifs pour bien choisir son destructeur de documents

Nous avons sélectionné 4 critères à privilégier dans le choix d’un destructeur de documents afin que vous évitiez les erreurs.

Si vous ne choisissez pas le broyeur papier adapté, l’achat sera inutile et le matériel deviendra alors obsolète. Il faut impérativement que le matériel choisi soit adapté à votre organisation. Pour cela, dans un premier temps, vous devez d’abord  déterminer si le destructeur de papier servira à une seule personne (destructeur individuel) ou au contraire sera collectif (destructeur départemental).

point-1La fiabilité :

Privilégiez la fiabilité pour éviter que la déchiqueteuse papier ne soit plus utilisée et pour supprimer les factures d’après-vente.

Une garantie constructeur longue est un des éléments déterminants pour évaluer la qualité réelle du produit.

Le lieu de production est également une information intéressante à prendre en compte : les productions Européennes offrent généralement un très bon niveau de qualité, avec un bon bilan carbone (peu de distance de transport)

point-2L’expertise :

Évitez les simples distributeurs qui ne sauront pas vous apporter le conseil nécessaire pour rentabiliser votre investissement. La sécurité des documents étant un problème plus technique et complexe qu’il n’y parait, une très bonne connaissance du sujet est indispensable.

point-3La pérennité du fournisseur :

Adoptez un fournisseur à l’expérience solide financière  reconnue pour réduire les risques de défaillance de la broyeuse de documents.

point-4L’accompagnement :

Choisissez un fournisseur qui soit en mesure de vous accompagner dans le temps pour choisir le destructeur de documents professionnel le mieux adapté à vos besoins et faire évoluer le dispositif au même rythme que votre entreprise.

N’hésitez pas à prendre contact avec nos professionnels si vous souhaitez davantage de conseils dans le choix de votre destructeur de documents !

Ci-dessous une vidéo des destructeurs de papier Gamme TS en action !

La destruction de documents : un enjeu décisif pour la sécurité en entreprise

Réussissez votre politique de confidentialité grâce aux destructeurs de documents !

Cet article est destiné aux dirigeants et responsable :workspace-in-cartoon-style_

  • D’entreprise
  • Opérationnel
  • Des services généraux
  • D’un établissement de santé
  • D’un service public : mairie, préfecture, gouvernement

Pourquoi instaurer une politique de confidentialité ?

Dans un premier temps, il est important de lister les documents sensibles de l’entreprise. Chaque jour, les différents services de l’établissement produisent des dossiers stratégiques.

Voici un aperçu des différents documents qui sont sensibles, selon le service en question :

  • Commercial: fichiers prospects et clients, reportings
  • Finances et Comptabilité: tableaux de bord, situations, budgets
  • Marketing: plans stratégiques, coûts, nouvelles campagnes
  • Production: plans, processus de fabrication, projets prévisionnels
  • Recherche et Développement: prototypes, processus, procédés
  • Ressources humaines: plans de recrutement, évaluations, rémunérations, fiches du personnel, CV

Après avoir listé les différents documents sensibles de votre entreprise, il faut penser à la règle de 3  

  • 3 raisons d’instaurer une politique de confidentialité
  • 3 conséquences au quotidien
  • 3 questions légitimes pour la protection des documents confidentiels

3 raisons d’instaurer une politique de confidentialitétop-secret-1076813_1920-1024x734

  • Mettre à l’abri vos salariés, vos clients ou vos fournisseurs contre l’usurpation d’identité et ainsi éviter la responsabilité de l’entreprise.
  • Protéger vos avantages concurrentiels ainsi que votre technologie.
  • Eviter la fuite d’informations

 3 conséquences directes au quotidien

  • Réduction du risque de poursuites judiciaires: le dirigeant est responsable de la confidentialité des documents sensibles de chaque collaborateur. Détruire cprotection-donnees-personnelleses derniers réduits donc le risque de poursuite de la part d’un salarié ou même d’un partenaire extérieur.
  • Sécurisation des données stratégiques de l’entreprise: sur des marchés de plus en plus concurrentiels, il est indispensable de préserver votre savoir-faire, vos projets prévisionnels et stratégies.
  • Meilleure efficacité de votre organisation documentaire: afin d’améliorer le contrôle de l’information + son archivage, mise en place d’une gestion des documents sensibles.

 3 questions légitimes pour la protection des documents confidentiels

  • La gestion de la confidentialité va-t-elle freiner la productivité de mes salariés ? Afin de garantir une productivité optimale, il est important de faire appel à un spécialiste qui, grâce à sa connaissance du problème de la sécurité des documents, saura proposer des solutions très efficaces. Sinon, des solutio310-detourens ou matériels inadaptés engendreront une énorme perte de temps.
  • La remise en cause de mon organisation interne est-elle indispensable ? Non, pas obligatoirement car les spécialistes en destruction de documents possèdent une large gamme de matériels, chaque entreprise trouvera donc le destructeur de documents adapté à ses besoins.
  • L’investissement ne sera-t-il pas trop élevé ? Si les collaborateurs de l’entreprise appliquent correctement la politique de confidentialité, les investissements seront rapidement rentabilisés en les comparant aux coûts d’un procès éventuel à cause de conséquences désastreuses d’un vol d’informations stratégiques.

Pour réussir sa politique de confidentialité, il est donc indispensable de s’équiper d’un broyeur de documents Kobra.

-> En savoir plus sur notre gamme de destructeurs de papier.

-> Demander un devis ou des renseignements, afin de prendre contact avec un commercial qui vous aidera dans le choix du destructeur de documents le plus adapté à vos besoins.

Ci-dessous le broyeur papier 430 TS en action

L’usurpation d’identité : connaître les risques pour mieux s’en protéger

L’usurpation d’identité est un phénomène qui a fortement augmenté ces dernières années, notamment avec l’arrivée d’internet. Quelles sont les techniques utilisées par les personnes mal intentionnées ? Quelles démarches effectuer lorsque l’on est victimes d’usurpation d’identité ? Comment éviter l’usurpation d’identité ? Parmi les solutions proposées, le destructeur de documents semble s’imposer. Focus !

usurpation-identite

L’usurpation d’identité, où vol d’identité, est le fait de prendre l’identité d’une autre personne vivante à son insu, sans même qu’elle s’en aperçoive. Cependant, pour une grande partie de la population, l’usurpation d’identité est encore mal connue.

Et pourtant ! Le risque est bien réel… et ses conséquences peuvent être lourdes.  Un usurpateur d’identité peut, par exemple, pirater votre compte bancaire et ainsi contracter un emprunt à votre place, retirer de l’argent ou ouvrir des lignes téléphoniques à votre nom et ne jamais payer les factures.
Il peut également générer des faux papiers comme le permis de conduire, la carte grise, la carte d’identité ou bien encore le passeport et la carte vitale. Il peut ainsi toucher des indemnités à votre place, comme les différentes aides et allocations de l’état ou même prétendre être titulaire des diplômes et qualifications de sa victime.

Pire même, certains individuspapiers-officiels créent de fausses filiales de sociétés existantes, pour ainsi engendrer des escroqueries.

Internet a accru le risque d’usurpation d’identité. Beaucoup trop d’internautes communiquent facilement leurs informations personnelles, notamment par le biais des réseaux sociaux.

Ainsi, on note qu’il y a 400 000 personnes qui déclarent avoir été victimes d’usurpation identitaire.  Dans les pays en voie de développement comme l’Afrique ou l’Asie, les usurpateurs d’identité veulent obtenir de faux papiers afin de venir travailler en France.

Des techniques bien rôdées…

Quotidiennement on communique des informations confidentielles : lors de la souscription à un abonnement téléphonique, de la location d’un appartement etc. On note qu’il y a 75% des Français qui ont fourni une copie papier de données personnelles au cours des 12 derniers mois et 40 % des individus ignorent l’existence du marché noir des papiers d’identité.

L’usurpateur d’identité commence par récupérer un maximum de données confidentielles sur la victime, comme son nom, prénom, numéro de sécurité sociale, téléphone, date de naissance, adresse et même le numéro de lidentification-informationa carte bancaire.

Il existe plusieurs techniques comme le vol de papier : l’escroc fouille les poubelles de particulier ou d’entreprise, les boîtes aux lettres ou dérobe directement les porte-monnaie et les sacs à main de ses victimes.
Autre technique pratiquée : l’hameçonnage. Cette dernière consiste à s’emparer des supports numériques et ils ne manquent pas de nos jours ! Mobiles, tablettes, ordinateurs, imprimantes…afin de récupérer un maximum de données contenues dans le disque dur et d’obtenir ainsi les mots de passe afin d’ouvrir les différents comptes de la victime (boutiques en ligne, comptes bancaires etc…)

Enfin, les usurpateurs d’identité utilisent également le téléphone : ils se présentent comme étant des enquêteurs réalisant un sondage dans le but de soutirer des informations très précises.

Victime d’usurpation d’identité ? Réagissez au plus vite !protection-usurpation-identite-big

L’enjeu consiste à découvrir le plus tôt possible que l’on est victime d’un vol d’identité. Cependant, dans la majorité des cas, les victimes s’en aperçoivent beaucoup trop tard.

La première chose que vous devez faire immédiatement : porter plainte contre X dans le commissariat de police ou la gendarmerie la plus proche de votre domicile.

Demandez une copie de votre plainte, qui vous constituera une preuve auprès de créanciers (magasins, banques, compagnies de téléphone, services publics etc).

Dans certains cas, l’usurpation d’identité peut avoir des impacts sur votre compte bancaire et entraîner un fichage à la banque de France.

Lorsque votre affaire d’usurpation d’identité aura fait l’objet d’un jugement en votre faveur devant un tribunal, faites parvenir, en lettre recommandée avec accusé de réception, une copie de votre jugement à la Banque de France ainsi qu’à l’organisme financier auprès duquel l’usurpation a agi.

Chefs d’entreprise, avez-vous conscience de votre responsabilité ?

chef-entrepriseVous êtes responsables de l’intégralité des documents présents dans votre société. Sachez que les documents sont facilement reconstituables.

En effet, grâce à des logiciels de pointe il est possible de reconstituer entièrement un document, même déchiré en plusieurs morceaux.

Si une personne mal intentionnée parvient à usurper l’identité d’une personne en fouillant les poubelles de votre société, vous êtes pénalement responsables et risquez jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et 300 000 euros d’amende.

Cliquez ici pour en savoir plus sur les différentes lois qui régissent la politique de confidentialité à respecter.

 
Éviter l’usurpation d’identité grâce au destructeur de documents

Afin de lutter contre l’usurpation d’identité, armez-vous d’un broyeur de documents Kobra.
En effet, détruire l’intégralité des documents dits sensibles, c’est-à-dire qui contiennent des informations confidentielles, vous permettra d’effacer toute trace de votre identité (numéro depoubelle-detouree sécurité sociale, lieu de naissance, etc).

Cela vous permettra ainsi d’éviter tout risque d’usurpation d’identité.

L’ensemble des données sur supports numériques comme clé usb, CD Rom, DVD, disquettes doivent également être détruites par le biais de destructeur de documents.

Il est préférable de choisir un destructeur à coupe croisée plutôt qu’à coupe droite. Ainsi, des coupes croisées réduisent le papier en confettis, ce qui garantit davantage de sécurité et peu de chances que le document puisse être reconstitué derrière.

A l’inverse, les destructeurs 240.1de documents à coupe droite laissent intactes des phrases entières de texte. Terminons sur une note positive : une nouvelle loi pour lutter contre le phénomène a été adoptée en Mars 2012 par le parlement, visant à mettre en place une carte d’identité biométrique, reliée à un fichier centralisé. Cette carte sera constituée de deux puces électroniques.

La première contiendra les informations biométriques de son propriétaire, comme l’état civil, l’adresse, la taille, la couleur des yeux et les empreintes digitales.

Quant à la deuxième, elle servira de signature électronique sur internet pour réaliser des échanges commerciaux et administratifs.

Enfin, dernier conseil pour vérifier si vous n’êtes pas victimes d’usurpation d’identité : -> Effectuez fréquemment une veille de vos différents profils des réseaux sociaux ainsi que vos comptes bancaires.

Le mieux reste de vous équiper d’un destructeur de documents afin de maintenir votre identité en toute sécurité !Gamme-Kobra

Ci-dessous le destructeur de documents industriel Kobra Cyclone en action !

Destruction de documents et développement durable : l’engagement Terface !

Terface marque son empreinte écologique à travers ses marques Unibind et Kobra, ainsi que par la mise en place d’actions vertes. Focus sur la démarche eco-responsable de Terface.

 Kobra, destructeurs de documents

picto-ecololLa marque met l’accent sur la protection de l’environnement. En effet, les destructeurs de documents Kobra sont équipés du dispositif « Energie SmaGamme-Kobrart », ce qui permet une consommation nulle en mode veille.

De plus, les cartons qui constituent l’emballage des déchiqueteurs de documents ainsi que la mousse de styrol sont entièrement recyclables.

Enfin, le bois utilisé pour les palettes ne provient pas de forêts indigènes, ni de forêts tropicales. De plus, de nombreux modèles de la gamme Kobra permettent le tri sélectif : il y a 2 bacs, afin de dissocier le papier et les supports médias.

Unibind, reliure de documents

Unibind, soucieux de l’environnement, s’efforce de suivre une fabrication verte.

Eco-friendly_2Engagé au sein de la « Green Manufacturing », plusieurs initiatives écologiques ont été entreprises afin de diminuer l’empreinte carboUniHardCover_3ne et ainsi augmenter l’utilisation de produits recyclés.

En effet, le recyclage joue un rôle important dans le processus de fabrication d’Unibind. Par exemple, les couvertures rigides à utiliser avec les machines à relier sont entièrement réalisées avec du matériel 100% recyclé.

De même, au siège d’Unibind en Belgique, 2 éoliennes ont été installées. Celles-ci produisent 2.3 MW chacune, soit autant l’équivalent de la consommation annuelle de 3 000 ménages !

Eco-friendly_1Ces dernières économisent environ 2 300 tonnes d’émissions de CO2.

fonctionnement-eolienL’énergie ainsi obtenue est directement réinjectée pour la fabrication des produits Unibind.

Geodis, transporteur

logoDemeter_RVB

Les transporteurs de marchandises s’impliquent de plus en plus dans le développement durable, comme en témoigne la charte C02 visible ici.

Ces derniers sont de plus en plus nombreux à être convaincus que l’engagement environnemental, social et sociétal est une priorité.

Récemment, GEODIS a rejoint le Club Déméter Environnement et Logistique dans le but d’enrichir et de partager son engagement sur les questions de Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE). De même, GEODIS s’est engagé aux côtés de l’organisme environnemental Clean Cargo Working Group.

Terface adhérent à Ecologic

La société est partenaire de l’éco-organisme Ecologic, agréé par l’état pour organiser la collecte, la dépollution et la valorisation des Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (DEEE ou D3E) sur le territoire français.

Rappelons également que tous les produits électroniques vendus chez Terface possèdent la taxe DEEE, ou collecte et recyclage des Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques.

Celle-ci permet d’offrir aux clients un moyen de recyclage de matériels écologique et sécurisée.

Retrouvez la démarche Green Energy de Terface ici.