Le marché noir des dossiers médicaux en pleine expansion

Intel Security a réalisé une étude dédiée au vol, à l’espionnage économique et industriel dont est de plus en plus victime le secteur de la santé. En effet, les cybercriminels ne s’en tiennent plus seulement au vol de données bancaires. Le vol et la revente de données médicales s’avèrent être des business particulièrement juteux…

Le prix de vente des dossiers médicaux sur le Dark Web varie entre 0,03 € et 2,2 €, selon le dernier rapport du McAfee Labs, qui s’inquiète du manque d’investissement dans le domaine de  la sécurité informatique.

« Le prix de vente des dossiers médicaux sur le Dark Web varie entre 0,03 € et 2,2 €. A titre de comparaison, une carte de crédit se monnaie entre 3,60 et 4,50 €, tandis que l’accès à un compte bancaire varie entre 12,60 et 22,50 € », soutient le laboratoire d’Intel Security dans un rapport dédié, intitulé « McAfee Labs Health Warning ».

Détruire les dossiers médicaux au destructeur de documents s’avère donc être indispensable.

Selon l’étude, les vols les plus lucratifs dans le domaine de la santé concernent principalement la propriété intellectuelle de l’industrie pharmaceutique et des biotechnologies. 

Intel Security révèle également que les cybercriminels cherchent à recruter des employés des firmes médicales pour opérer les fuites de données.

« Pour un secteur d’activité où la confidentialité des données personnelles est cruciale, un déficit de confiance serait catastrophique »,

commente Fabien Rech, DG d’Intel Security France.

« Dans la mesure où le domaine de la santé se retrouve de plus en plus menacé, il est indispensable d’évaluer d’ores et déjà le coût potentiel d’une fuite des données non seulement en termes de pertes financières, de temps, mais surtout en termes de perte de confiance. »

A combien s’élève le prix des données médicales ?

Si les cartes et les comptes bancaires peuvent être rapidement bloqués et remplacés, ce n’est pas du tout le cas pour les données médicales pouvant inclure des données personnelles en sensibles comme :

  • Noms de famille
  • Numéro de sécurité sociale
  • Numéro de retraite
  • Données d’assurance
  • Historique des adresses des patients

La tendance particulièrement à la hausse suivie par les cybercriminels consiste à :

  • Amener, puis analyser les données volées
  • Pour ensuite les corréler avec des informations provenant d’autres sources.

Vol et espionnage de l’industrie pharmaceutique

Le rapport d’Intel Security nous apprend que les cyberattaques ciblent également 2 points :

  • La propriété intellectuelle
  • Les informations commerciales à caractère confidentiel des entreprises pharmaceutiques et biotechnologiques.

D’après les résultats, la valeur économique de ces informations recueillies est beaucoup plus élevée que les revenus potentiels de la vente des données personnelles des patients.

Constituent notamment une valeur importante pour les entreprises :

  •  Les formules des médicaments de nouvelle génération
  • Les résultats des essais cliniques et d’autres renseignements commerciaux confidentiels

En effet, les chercheurs d’Intel Security ont démontré la cible privilégiée des cybercriminels, à savoir, les données appartenant :

  • Aux entreprises bio-pharmaceutiques et à leurs partenaires
  • Aux organismes de réglementation impliqués dans l’introduction de nouveaux médicaments sur le marché

« Comme beaucoup d’autres choses dans le monde, l’espionnage industriel est lui aussi devenu numérique », explique Raj Samani, CTO EMEA d’Intel Security. « Compte tenu des investissements en recherche et développement consentis pour les industries pharmaceutiques et les biotechs, il n’est pas surprenant que les cybercriminels soient attirés par le retour sur investissement (ROI) rapide offert par le vol de données sensibles dans ce secteur. »

Comment les cybercriminels s’y prennent-ils pour voler les entreprises appartenant au secteur de la santé ?

Les pirates informatiques s’appuient sur le marché du cyber-crime en tant que service afin d’exécuter leurs attaques contre les entreprises du secteur de la santé.

En effet, les chercheurs ont notamment trouvé :

  • Des preuves d’achat
  • Des preuves de location de kits d’exploitation permettant d’extorquer des données d’entreprises de la santé en tirant parti des vulnérabilités de leurs systèmes informatiques.

Par exemple, dans l’un des cas cités en référence dans le rapport on retrouve:

  • Un cybercriminel peu compétent qui s’appuie sur le « service technique » gratuit du vendeur du kit d’exploitation pour orchestrer son attaque et ainsi extraire plus de 1 000 dossiers médicaux.

Selon le fournisseur du service, le revenu net pour la revente de ces informations pourrait s’élever jusqu’à 14 000 €.

Enfin, Intel Security a pu également observer toute la mise en œuvre des cybercriminels dans le recrutement des employés du secteur de la santé.

Ainsi, des annonces en ligne et sur les médias sociaux n’hésitent pas à faire appel aux personnes ayant accès à ces informations précieuses.

Afin d’être certain de protéger les documents confidentiels, il faut les détruire au destructeur de documents.

N’hésitez pas à demander des renseignements gratuitement et sans engagement sur les broyeurs papier auprès de nos conseillers commerciaux.

Rouleau Id Guard

Une protection simple, pratique et efficace des informations confidentielles. Appuyez, couvrez, masquez c’est fait ! Protégez-vous contre l’usurpation d’identité et l’espionnage économique !

rouleau-effaceur

Qu’est-ce que la fraude identitaire ?

Votre identité et vos informations personnelles n’ont pas de prix. Si vous ne possédez pas le budget pour vous équiper d’un destructeur de documents Kobra, le rouleau peut être une alternative. Lorsque les informations personnelles d’une personne sont utilisées par une autre sans son consentement pour obtenir un crédit, des produits ou des services de manière frauduleuse, on parle de fraude identitaire.

9 raisons de s’équiper d’un rouleau encreur de protection Id Guard

shema

  1. Le moyen simple, pratique et efficace de protéger vos données à la maison et/ou au bureau.
  2. Application rapide et propre du rouleau sur le texte pour masquer les informations.
  3. Rouleau encreur de protection d’identité, de la vie privée et des données.
  4. Rouleau encreur à motif unique, conçu spécialement pour masquer le texte imprimé.
  5. Masque les adresses sur la plupart des emballages et les informations  confidentielles sur les documents.
  6. Écologique, il dissimule les informations privées et se recycle.
  7. Capuchon rétractable pour plus de propreté et pour faciliter le rangement.
  8. Utilisation pour droitier et gaucher.
  9. Recharges disponibles.

4 étapes pour le fonctionnement du rouleau 

  1. Faites-le glisser sur les informations que vous souhaitez masquer. Son motif exclusif cache le texte qu’il recouvre.id-guard-vue-dessus
  2. Idéal sur les surfaces irrégulières et incurvées car le rouleau applicateur peut imprimer de l’encre sur des surfaces telles que les boîtes en carton ondulé. Il épouse facilement la forme des conteneurs arrondis tels que les tubes postaux et les tubes de médicaments.
  3. Comme le rouleau est petit, il se range facilement dans le tiroir d’un bureau. La tête de l’applicateur se déploie et se rétracte par simple pression sur un bouton, afin d’éviter un encrage accidentel entre deux utilisations.
  4. Quand le moment est venu de remplacer la cartouche, le boîtier principal s’ouvre facilement pour y déposer la nouvelle cartouche.

Réalisez votre devis en ligne pour le rouleau encreur de protection, depuis votre compte client Terface : c’est simple, rapide et sans engagement !

Le blog souffle sa première bougie !

Voilà 1 an que le blog a été créé ! Petit rappel ci-dessous des sujets abordés.

anniv-blog-1-an

Informations concernant l’usurpation d’identité

  • L’actualité relative aux destructeurs de documents, la lutte contre l’usurpation d’identité.
  • Des informations pratiques sur la destruction de documents.
  • Les professions particulièrement concernées par la destruction de documents.

Actualités de Terface 

  • Les salons et les congrès auxquels Terface participe
  • Les parutions presse de Terface via des communiqués de presse
  • La présence de Terface sur divers médias sociaux

Focus sur les différentes gammes de produits

Longue vie au Blog Terface !

Vous souhaitez en savoir plus sur la destruction de documents et les reliures de bureau ?

Cliquez ici, un commercial de votre région reprendra contact avec vous !

Destructeur de document : équipez-vous !

De plus en plus utilisé aussi bien en environnement professionnel que personnel, le destructeur de documents permet de lutter contre l’usurpation d’identité, phénomène qui est malheureusement de plus en plus courant.

Il existe plusieurs modèles, différentes coupes et niveaux de sécurité pour ces nouveaux alliés des bureaux. Zoom sur les destructeurs de documents, appelés également broyeur de papier.

Un déchiqueteur de papier, appelé plus couramment « destructeur de documents », ou bien encore « broyeur de papier », est un appareil destiné à détruire des papiers.

On le trouve principalement dans des entreprises, mais également chez des particuliers, de plus en plus sensibles à l’usurpation d’identité.

Lutter contre l’usurpation d’identité grâce au destructeur de document

transparence-new

Gamme de destructeurs de documents Kobra

En effet, ce phénomène est de plus en plus présent, au sein notamment des villes, où des voleurs d’identité fouillent les poubelles des entreprises et des particuliers afin de récolter un maximum d’informations confidentielles dans le but d’usurper l’identité de quelqu’un d’autre ou de créer de faux papiers pour les revendre sur le marché noir.

Par conséquent, de plus en plus de bureaux s’équipent en destructeur de document afin de détruire intégralement leurs papiers confidentiels qui contiennent des informations sensibles.

Ainsi, une fois passés au broyeur de document, la consultation des données est impossible, ainsi la confidentialité est préservée.

Une fois le document passé au destructeur de papier, les confettis descendent dans un sac plastique ou une corbeille, selon le modèle choisi.

Plus la largeur des bandelettes est étroite et la mise en page du document simple, plus difficile sera la reconstitution du document, une fois déchiqueté.

Il faut savoir que tout document déchiqueté en bandelettes verticales est reconstituable grâce à des logiciels puissants.

Un broyeur de papier à coupe croisée assure une confidentialité des documents. En effet, les documents insérés sont broyés en fines particules : la reconstitution du document derrière est parfaitement impossible.

Les destructeurs de documents sont principalement utilisés par les organisations gouvernementales et les entreprises, dans le but d’éviter l’usurpation d’identité et l’espionnage.

Les particuliers peuvent également s’en servir pour protéger leur vie privée ou pour détruire les documents qui pourraient permettre d’usurper leur identité dans le but de commettre des fraudes (relevés des cartes bancaires contenant des numéros de compte etc.)

Les différents niveaux de sécurité des déchiqueteuses papier Kobra.

Un destructeur de papier se choisit en fonction de plusieurs critères.

Dans un premier temps, il faut savoir quel est le niveau de sécurité dont vous avez réellement besoin ?

Les niveaux de sécurité P1 et P2 (coupe droite) ainsi que P3 et P4 (coupe croisée) couvrent la grande majorité des besoins des utilisateurs (que ce soit pour un particulier ou pour une entreprise).

Cliquez ici pour découvrir la nouvelle norme DIN 66399.

Cependant, les entreprises ou administrations qui travaillent au sein de secteurs sensibles tels que la défense nationale ou l’armée, doivent s’équiper en destructeurs de documents haute-sécurité.

dechiqueteur-310-haute-securite DIN 6 IGI 1300

Déchiqueteur Kobra 310-haute-securite DIN 6 IGI 1300

En effet, les niveaux de sécurité P5, P6 et P7 sont utilisés principalement aux services de sécurité comme :

– Services de renseignement

– Services de police et de gendarmerie

– Forces armées

– Ministères et certains services administratifs

– Fabricants d’armement

Les données à détruire (papiers, CD, DVD, disquettes, cartes bancaires …) n’ont naturellement pas la même importance que dans une entreprise ordinaire.

En effet, notamment aux yeux de vos concurrents par exemple, ou bien encore pour les fraudeurs de tout acabit qui chercheraient à usurper votre identité.

L’instruction interministérielle IGI 1300 du 30 novembre 2011 émise par le SGDN/PSE/SSD, protection du secret et des informations concernant la défense nationale et la sûreté de l’Etat a été mise en place pour lutter contre le phénomène de l’usurpation d’identité.

Il existe 3 classifications différentes : (source legifrance.gouv)

Très Secret Défense : niveau de sécurité DIN 6, réservé aux informations et supports qui concernent les priorités gouvernementales en matière de défense et de sécurité nationale, dont la divulgation est de nature à nuire très gravement à la défense nationale.

Secret Défense : niveau de sécurité DIN 5, destiné aux informations et supports dont la divulgation est de nature à nuire gravement à la défense nationale. De plus, sans une autorisation préalable de l’autorité émettrice, la reproduction totale d’informations ou de supports protégés n’est possible qu’en cas d’urgence exceptionnelle.

Confidentiel Défense : niveau de sécurité DIN 4, s’applique aux informations et supports protégés dont la divulgation est de nature à nuire à la défense nationale, ou pourrait conduire à la découverte d’un secret de la défense nationale classifié au niveau « Secret défense » ou « Très secret défense ».

Retrouvez notre article consacré à la nouvelle norme DIN 66399.

De même, selon le niveau de coupe du broyeur papier, la confidentialité est plus ou moins bien assurée.

En effet, une coupe croisée garantie davantage de sécurité car il réduit les documents en confettis, alors qu’une coupe droite découpe le document en fines bandelettes.

Et vous, êtes-vous plutôt papier froissé ou déchiré ? Papier détruit en bandelettes ou en confettis ? Quel est votre besoin en matière de confidentialité ?

Prenez contact sans plus attendre avec nos conseillers commerciaux qui vous guideront dans le choix d’un destructeur de documents Kobra !

Les entreprises Françaises oublient l’importance de leurs données confidentielles

Une entreprise, quel que soit son secteur d’activité, est en possession d’une multitude d’informations confidentielles. Ces dernières sont présentes partout : fiche détaillée du personnel, CV, plans stratégiques, mails, compte-rendus tableaux de bord, nouvelles campagnes marketing, prototypes  etc… Pourtant, le risque d’usurpation d’identité et de plagiat est réel. Focus sur les phénomènes. Accédez directement à la rubrique des destructeurs de documents professionnels Kobra.

panneau_attentionIron Mountain, célèbre gestionnaire d’informations, a récemment conduit une étude Européenne concernant la manière dont les entreprises gèrent leurs données confidentielles. 

Des dirigeants de 600 entreprises leaders Européennes (Allemagne, Hongrie, Pays-Bas, Espagne et Royaume-Unis) de taille moyenne ont été interrogés.

Les Français, contrairement à leurs homologues européens, ne sont pas bons élèves en matière de conservation d’informations dites sensibles.

Au contraire, les entreprises Françaises s’avèrent même être très imprudentes en accordant peu voire aucune valeur aux documents confidentiels.

Les sociétés Françaises inconscientes face au problème d’usurpation d’identité et de fuite d’informations stratégiques

Les résultats sont éloquents : tout risque entraîné par une mauvaise gestion des informations confidentielles n’est absolument pas anticipé par la plupart des entreprises.

Bien au contraire, elles ne sont pas prêtes à affronter tous les problèmes engendrés par une usurpation d’identité ainsi qu’à une fuite d’informations stratégiques.

Quelques chiffres représentatifs :

88% des sociétés françaises qui ont eût un incident ne savent pas par quel genre d’incident elles ont été touchées.

– Ce chiffre est deux fois plus élevé que la moyenne anglaise (42%) et plus que la moyenne européenne (63%).

15% des sociétés françaises n’ont pas en projet de mettre en place une stratégie de protection des données, via une déchiqueteuse papier.

22% seulement des sociétés françaises ont mis en place une stratégie pour la protection des données alors qu’il s’agit du double pour l’Allemagne (41%) et du triple pour la Hongrie (66%), avec une moyenne européenne à 36%.

Entreprises : placez vos informations sensibles en sécurité

Afin de placer les informations confidentielles totalement à l’abri grâce à un destructeur papier, appliquez une méthode en 3 étapes :

– Etape 1 :
La direction de chaque entreprise doit aborder régulièrement le sujet des données confidentielles avec ses cadres ainsi qu’avec ses employés afin de les sensibiliser à deux fléaux. A savoir, le risque d’usurpation d’identité et la fuite d’informations stratégiques  liés à une négligence de la protection des informations confidentielles.

 – Etape 2 :
Le risque d’usurpation d’identité ainsi que la fuite d’informations stratégiques doivent être intégrés à la culture de l’entreprise : mettre en place des méthodes de sensibilisation au phénomène et établir un protocole à respecter afin d’éviter ceux-ci.

Ces techniques doivent prendre en compte l’ensemble des supports sur lesquels les informations se trouvent : électronique et papier.

– Etape 3 :
L’entreprise doit s’assurer quotidiennement du respect des protocoles et des politiques mis en place afin d’éviter tout risque lié à l’usurpation d’identité ainsi qu’à la fuite d’informations stratégiques.

De plus, la société doit s’engager à fournir des matériels de qualité, performants et ergonomiques, afin que les salariés adhèrent à la politique de confidentialité. Consultez notre guide de l’acheteur d’un broyeur papier Kobra.

La meilleure stratégie de protection des données confidentielles à adopter face à ces deux phénomènes reste le destructeur de documents.

Cliquez ici pour découvrir l’ensemble de la gamme des destructeurs de documents KOBRA.

Professions juridiques : vous êtes particulièrement concernées par la destruction de documents

destructeur de document

Toutes les professions juridiques sont concernées

Vous êtes avocat, juriste, notaire, huissier ou bien encore expert-comptable? Dès lors que vous appartenez à une catégorie socio-professionnelle d’ordre juridique, vous êtes dans l’obligation de mettre à l’abri la totalité des données confidentielles auxquelles vous avez quotidiennement accès afin de protéger vos clients. Pour cela, s’équiper d’un destructeur de documents professionnel Kobra est indispensable. Quel est le protocole à appliquer ? Éléments de réponse…

Au fil des années, tout vos documents confidentiels perdent de leur valeur, aussi légitimes qu’ils soient. En effet, au-delà de dix ans, les dossiers deviennent totalement obsolètes.

Cependant, même si les documents sont caducs après une décennie, les informations qu’ils contiennent ne doivent en aucun cas être diffusées où être à la portée de personnes indiscrètes.

En tant qu’hommes de loi, vous devez respecter plus que quiconque le secret professionnel utiliser un broyeur papier. Il en va de la sécurité, de la protection et de la confidentialité de vos clients.

Vous devez absolument vous équipez d’un destructeur de papier afin de mettre toutes vos informations confidentielles à l’abri.

Méthode à appliquée : détruire l’ensemble de vos archives contenant des données confidentielles

Détruisez vos archives, truffées d'informations confidentielles

Détruisez vos archives, truffées d’informations confidentielles

Dans le but de conserver vos informations personnelles et les mettre à l’abri des regards indiscrets, la solution simple et efficace à appliquer est de détruire l’ensemble des archives via une déchiqueteuse papier afin d’être certains qu’aucune information sensible ne soit découverte et n’entraîne une usurpation d’identité.

Il s’agit là d’une solution radicale mais au moins, celle-ci a le mérite de vous couvrir de tous les risques possibles, comme l’usurpation d’identité.

En effet, selon l’article 226-13 du code pénal, vous risquez d’être sévèrement puni par loi :

« La révélation d’une information à caractère secret par une personne qui en est dépositaire soit par état ou par profession, soit en raison d’une fonction ou d’une mission temporaire, est punie d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende ».

Pour en savoir plus sur la loi, cliquez ici.

Il faut retenir que destructeurs de documents coupe croisée vous garantiront un excellent niveau de sécurité : ils réduiront les feuilles en de fines particules et aucune possibilité de reconstitution des documents derrière n’est possible, même avec des logiciels high-tech.

Alors, n’attendez plus, cliquez ici pour voir l’ensemble de la gamme des destructeurs de document Kobra !

L’usurpation d’identité : connaître les risques pour mieux s’en protéger

Avec l’arrivée d’Internet, l’usurpation d’identité a fortement augmenté au fil des dernières décennies. Quelles sont les méthodes pratiquées par les escrocs ? Quelle est la procédure à suivre quand on est victime d’usurpation d’identité ? Tout simplement, comment éviter l’usurpation d’identité ? Grâce au destructeur de documents ? Voici quelques éléments de réponse…

L’usurpation d’identité, appeler aussi vol d’identité, réside dans le fait de prendre l’identité d’une autre personne vivante à son insu, sans qu’elle ne s’en aperçoive ni qu’elle en soit informée.

La majeure partie des personnes ignore ce qu’est l’usurpation d’identité, quels sont ses tenants et ses aboutissants, alors que le risque existe bel et bien et que les conséquences entraînées par le vol d’identité sont riches en préjudices.

En effet, à partir du moment où un usurpateur d’identité a réussi à prendre votre identité, il peut réaliser un nombre indéfinissable d’actes à votre place, comme par exemple : pirater votre compte bancaire, retirer de l’argent, contracter un crédit à votre place, s’engager dans des abonnements téléphoniques sans jamais payer les factures et même se marier sous votre identité !

Dans la majeure partie des cas, l’usurpateur génère des faux papiers d’identité comme le permis de conduire, la carte d’identité, le passeport, la carte vitale ou bien encore la carte grise.

En usurpant votre identité, l’escroc peut également percevoir des allocations à votre place, comme les APL, le chômage, les différentes bourses de l’Etat etc et prétendre être titulaire de vos diplômes et vos diverses qualifications.

De plus, des usurpateurs d’identité vont même jusqu’à créer des filiales fictives de sociétés déjà existantes.

Internet a considérablement accéléré le phénomène d’usurpation d’identité : une multitude d’internautes dévoilent des informations confidentielles, particulièrement via les réseaux sociaux.

400 000 personnes déclarent avoir déjà été victimes d’usurpation identitaire…

A noter également que dans les pays en voie de développement comme l’Afrique ou l’Asie, les usurpateurs d’identité pratiquent cette escroquerie dans le but de créer de faux papiers d’identité pour travaille sur le territoire Français.

Des techniques bien huilées…

Nous délivrons des informations personnelles sans cesse, presque inconsciemment et habituellement : dans le cadre de la location d’un appartement, d’un achat immobilier, de la souscription à un abonnement téléphonique, EDF…

Les chiffres illustrent bien ce phénomène :

– 75% des Français déclarent avoir fourni une photocopie contenant des données confidentielles au cours des 12 derniers mois

– 40 % des individus ignorent l’existence du marché noir des papiers d’identité.

Bien que l’usurpation d’identité soit fortement punie par la loi, ce marché existe bel et bien et les méthodes pratiquées sont particulièrement bien affutées…

Dans un premier temps, l’usurpateur d’identité recueille des informations personnelles de la victime comme son nom, prénom, numéro de sécurité sociale, téléphone, date de naissance, adresse et même le numéro de la carte bancaire.

Pour cela, l’escroc peut utiliser plusieurs méthodes :

– Le vol de papier : les poubelles et les boîtes aux lettres de particulier ou d’entreprise sont fouillées et/ou l’individu dérobe directement les porte-monnaie et les sacs à main de ses victimes

– L’hameçonnage : les données confidentielles sont récupérées directement sur des supports numériques comme les mobiles, les tablettes, les ordinateurs, les imprimantes… dans le but de récupérer un maximum de données conservées dans les disques durs et même d’obtenir les mots de passe afin d’ouvrir les différents comptes de la victime (boutiques en ligne, comptes bancaires etc…)

– Le téléphone : l’usurpateur d’identité se présente comme étant un enquêteur qui réalise un sondage : il obtient alors des informations très précises.

Quoi faire en cas d’usurpation d’identité ?

Si vous êtes la victime d’un usurpateur d’identité, réagissez au plus vite ! Vous devez découvrir le plus rapidement possible que vous êtes victime d’un vol d’identité.

Malheureusement, la plupart du temps les victimes s’en aperçoivent des mois, voire des années plus tard.  Vous devez immédiatement porter plainte contre X auprès  du commissariat de police ou de la gendarmerie la plus proche de votre domicile.

Demandez une copie de votre plainte, qui vous servira de preuve irréfutable auprès des différents créanciers : magasins, banques, compagnies de téléphone, services publics etc.

Prenez garde ! Dans certains cas, il arrive que l’usurpation d’identité ai des impacts sur votre compte bancaire et entraîne ainsi un fichage à la banque de France.

Lorsque votre affaire d’usurpation d’identité aura fait l’objet d’un jugement en votre faveur devant un tribunal, faites parvenir, en lettre recommandée avec accusé de réception, une copie de votre jugement à la Banque de France ainsi qu’à l’organisme financier auprès duquel l’usurpation a agi.

Chefs d’entreprise, avez-vous conscience de votre responsabilité ?

Sachez que vous êtes entièrement responsables de l’intégralité des documents qui circulent au sein de votre société. Tous les documents et les dossiers, même déchirés en plusieurs morceaux, peuvent tous être entièrement reconstituables, par le biais de logiciels à la pointe de la technologie.
Si une personne mal intentionnée parvient à usurper l’identité d’une personne en fouillant les poubelles de votre société, vous êtes pénalement responsables et risquez jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et 300 000 euros d’amende.

Eviter l’usurpation d’identité grâce au broyeur papier

Afin de lutter contre l’usurpation d’identité, équipez-vous d’un destructeur de papier.

Détruire l’intégralité des documents dits sensibles, c’est-à-dire qu’ils contiennent des informations confidentielles, vous permet d’éviter tous les risques d’usurpation d’identité en effaçant toutes les traces qui serviraient à reconstituer l’identité d’un individu (numéro de sécurité sociale, lieu de naissance…)

Il faut également détruire via un destructeur de document  l’ensemble des données présentes sur les supports numériques comme les CDRom, les disquettes et les clés USB.

Afin de garantir au maximum la sécurité de vos données confidentielles une fois détruites, armez-vous d’un destructeur de document coupe croisée plutôt qu’à coupe droite.

En effet, des coupes croisées réduisent le papier en confettis, ce qui garantit davantage de sécurité et peu de chances que le document puisse être reconstitué derrière.

A l’inverse, les destructeurs de documents à coupe droite laissent intactes des phrases entières de texte.

Terminons sur une note positive : une nouvelle loi pour lutter contre le phénomène a été adoptée en Mars 2012 par le parlement, visant à mettre en place une carte d’identité biométrique, reliée à un fichier centralisé.

Cette carte sera constituée de deux puces électroniques.
La première contiendra  les informations biométriques de son propriétaire, comme l’état civil, l’adresse, la taille, la couleur des yeux et les empreintes digitales.
Quant à la deuxième, elle servira de signature électronique sur internet pour réaliser des échanges commerciaux et administratifs.

Enfin, dernier conseil pour vérifier si vous n’êtes pas victimes d’usurpation d’identité : effectuez fréquemment une veille de vos différents profils des réseaux sociaux ainsi que vos comptes bancaires.

Le mieux reste de vous équiper d’un déchiqueteuse papier afin de maintenir votre identité en toute sécurité.